souscrire à une assurance vie

A quoi faut-il être attentif avant de souscrire à une assurance vie ?

L’engagement en assurance vie est souvent sur plusieurs années. Il est donc indispensable de bien choisir votre compagnie, mais également le produit proposé par celle-ci. Avant de souscrire à une assurance vie, prenez d’abord le temps de lire les points ci-après.

1. La souplesse du contrat

versements libres

Lire également : L'assurance vie : avantages et inconvénients

Qu’il s’agisse d’une perte d’emploi, d’un divorce ou d’un mariage, il y a autant d’événements qui peuvent influencer la situation personnelle de l’assuré. D’où l’importance d’opter pour un contrat garantissant une souplesse d’utilisation. Cette dernière doit se voir à tous les niveaux. À cet effet, nous vous conseillons de privilégier des contrats tels que :

  • Des contrats à versements libres : Il est possible de réaliser des versements selon votre propre rythme ou vos capacités financières. L’assuré peut également faire des versements réguliers ou programmés.
  • Des contrats à retraits libres : Vous pouvez récupérer votre épargne à n’importe quel moment sans pour autant payer des frais de sortie.
  • Des contrats autorisant les avances : Ce type de contrat a le mérite d’être parmi les plus souples. Effectivement, l’assuré peut récupérer une partie de son épargne sans dévaluer le contrat.

2. Le montant des frais

Les frais

A voir aussi : L'assurance vie : avantages et inconvénients

Les frais font souvent référence aux frais de versement ou aux frais de gestion. La rentabilité du placement dépend en partie de ceux-ci. On distingue généralement deux types de frais :

  • Les frais d’entrée : Ils sont déduits des primes portées au contrat. Ceci va alors faire baisser le montant de l’épargne investie. Pour une rentabilité optimale, le taux ne doit pas aller au-delà de 4 %.
  • Les frais de gestion : Ils sont prélevés sur toutes les épargnes chaque année. Vous devez donc les considérer, car sur le long terme, le montant peut être assez important. Si sur un contrat en euros, ces frais dépassent 0,6 %, mieux vaut alors aller voir ailleurs.

À noter que sur un contrat multisupport, il y a encore des frais d’arbitrage en plus des frais de gestion. Un taux de 0,5 % est plus que raisonnable.

3. Les performances du contrat

meilleur placement financier

Peu importe la nature du contrat, on peut juger la rentabilité d’une assurance vie par rapport aux performances de son fonds en euros. Mais étant donné que l’assurance vie est un investissement sur le long terme, il convient de s’attarder sur la qualité du contrat dans le temps et non uniquement sur le rendement de l’année précédente. Pour ce faire, il est conseillé de demander les rendements des 5 ou 10 dernières années. Si vous remarquez une baisse progressive, mais douce, il n’y a alors aucune raison de vous inquiéter. En effet, la plupart des fonds en euros sont passés sur ce chemin en raison de l’érosion du marché obligatoire. Par contre, si vous avez affaire à une chute franche et brutale, il est judicieux de ne pas s’engager.

4. La durée du contrat

La durée du contrat

Sur le marché, on peut distinguer plusieurs types de contrats en fonction de la durée :

  • Les contrats à durée fixe ;
  • Les contrats sans limites ou à durée viagère ;
  • Les contrats à durée librement définie ;

Ici, il n’est pas très recommandé de choisir un contrat à durée fixe, car le placement sera fermé à l’issue de la période indiquée. Mais, orientez-vous plutôt vers un contrat sans limites de durée ou un contrat prolongeable. Dans tous les cas, pensez toujours à contacter plusieurs compagnies avant de souscrire à un quelconque contrat.

Laisser un commentaire